Discut' Kingdom
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Discut' Kingdom

Bienvenue sur Discut Kingdom!
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Black Friday chez ASOS : Les plus grosses promos ...
Voir le deal

 

 [REPORTAGE] Les dernières heures de Teresa Lewis

Aller en bas 
AuteurMessage
yuna
Animatrice Sadiik
yuna


Messages : 155
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 36
Localisation : Liege

[REPORTAGE] Les dernières heures de Teresa Lewis Empty
MessageSujet: [REPORTAGE] Les dernières heures de Teresa Lewis   [REPORTAGE] Les dernières heures de Teresa Lewis I_icon_minitimeVen 24 Sep - 12:12

Condamnée à mort pour avoir laissé la porte ouverte aux meurtriers de son mari et du fils de ce dernier, cette femme de 41 ans et déficiente mentale a reçu l'injection mortelle, jeudi soir en Virginie.

Il est 21h13 à Jarratt, en Virginie, dans l'est des Etats-Unis: Teresa Lewis, condamnée à mort malgré un QI de 72, expire son dernier souffle après une injection mortelle. Près de la prison, des militants contre la peine de mort grondent et dénoncent "l'injustice" du système.

La prison ressemble à tant d'autres établissements du genre: des bâtiments carrés couleur sable empilés les uns à côté des autres, des remparts de barbelés à perte de vue, des miradors, des chemins de ronde, des matons armés.



La peine de mort : "le meurtre le plus prémédité qu'on puisse trouver"

Le pénitencier n'en est pas à sa première exécution médiatisée: il y a un an environ, John Allen Muhammad, alias le "sniper de Washington", connaissait le même sort pour avoir tué une dizaine de personnes.

Teresa Lewis, reconnue coupable d'un double meurtre, a été installée à l'arrière du complexe, dans l'unité L. Elle occupe une cellule sans fenêtre.

Quelques centaines de mètres plus loin, une trentaine de personnes, militants anti-peine de mort et proches et Lewis, sont rassemblées sur un coin d'herbe. Certains réclament un "moratoire" sur la peine capitale, d'autres son "abolition" pure et simple.

Claire Hogenauer, avocate spécialisée dans les affaires criminelles retraitée, a fait le chemin depuis New York.

"Ce que je pense de la peine de mort et de cette affaire? C'est pas compliqué: on assiste au meurtre le plus prémédité qu'on puisse trouver sur cette planète", lâche-t-elle tout en confectionnant avec un marqueur noir et une feuille de papier une pancarte dénonçant la peine de mort.

"C'est injuste", poursuit-elle, soulignant que Lewis est la seule à avoir écopé de la peine capitale alors qu'elle n'a pas commis physiquement le double meurtre.

Lewis a avoué avoir laissé ouverte la porte de la caravane où elle vivait pour que deux complices abattent son mari et le fils de celui-ci, afin d'empocher les assurances-vie des deux hommes.



Des dernières heures "sereines"

La justice a estimé qu'elle était le cerveau de l'affaire. Malgré un quotient intellectuel de 72.

"Quel genre de personnes sommes-nous pour exécuter quelqu'un comme elle? Non seulement ce n'est pas elle qui a pressé la détente, mais en plus elle est retardée intellectuellement", fulmine Virginia Rovnyak, une pancarte "La vie est sacrée, ne tuez pas" autour du cou.

Quant à la confession de Lewis aux policiers, "ridicule", selon Virginia Rovnyak.

"On sait qu'elle disait oui à tout. Elle ne comprenait pas ce qu'on lui racontait. On sait comment ça se passe les interrogatoires", renchérit Helena Cobban, membre d'une organisation anti-peine de mort de Virginie.

"Il y a tellement d'éléments injustes dans ce dossier", soupire-t-elle. "Et encore une fois, on constate que ce sont ceux qui ont le moins d'argent qui sont exécutés".

La nuit commence à tomber sur Jarratt, l'heure fatidique approche et le militantisme cède peu à peu la place à l'émotion et la colère.

Bible à la main, le révérend Lynn Litchfield, qui a rencontré Lewis, promet, la voix entrecoupée de sanglots, que ses dernières heures ont été "sereines".

Le groupe forme un cercle, rend un hommage aux victimes du double meurtre, et prie pour Lewis qui, à cet instant, est conduite vers la salle où elle doit être exécutée.

Un ultime coup de téléphone est passé par les autorités pénitentiaires au gouverneur de l'Etat, qui pourrait décider de tout arrêter. Le sursis ne viendra pas.

Aux environs de 21h00, les proches de Lewis frappent symboliquement une lourde cloche, dont l'écho résonne jusqu'à la prison, tandis que le cocktail mortel de drogues s'infiltre peu à peu dans les veines de Teresa Lewis.

Source: nouvelobs.com
Revenir en haut Aller en bas
http://kingdom-fantasy-wars.forumactif.org/portal.htm
 
[REPORTAGE] Les dernières heures de Teresa Lewis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discut' Kingdom :: Discut' Diverses :: Les actus du monde-
Sauter vers: